platanes

You Are Here: Home / Archives / Tag / platanes

Platanes des Allées Niel à Muret

Categories: Tags:

Sauvegarder et transplanter des platanes adultes :
Une gageure relevée par Mayet Parcs et Jardins

Douze platanes sur vingt-deux mis en jauge pour dix-huit mois dans une tranchée aux Ateliers Municipaux

A l’occasion du chantier urbain de rénovation des Allées Niels à Muret (création d’un parking) la chaussée et l’ensemble des aménagements existants ont dû être démolis y compris un ensemble de 22 platanes centenaires.

Une demande a été faite à la Mairie de Muret par le Comité de Sauvegarde des Platanes de mettre en jauge plusieurs de ces platanes.

Sauver certains platanes plutôt que de les détruire

Didier MAYET de l’entreprise Mayet Parcs et Jardins a été missionné par la Mairie de Muret afin de préserver et transplanter ces platanes. Il s’est rapproché de pépinières espagnoles qui ont l’habitude de réaliser ce type de transplantations avec succès.

Le taux de réussite de la transplantation des platanes est assez remarquable pourvu que l’on  respecte la méthodologie.

Une méthodologie précise à respecter

Les travaux devant être terminés très vite, tout à été fait en une seule fois.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a réalisé une tranchée à un mètre du tronc, la motte a ensuite été attachée et très peu de racines ont été coupées. Une bâche a été mise autour de la motte et celles-ci ont été grillagées puis serrées convenablement.

Auparavant, la partie aérienne (les branches) a été coupée de façon à égaliser son volume avec la partie souterraine (les racines). Il faut savoir qu’un arbre de ce type pèse entre 6 à 8 tonnes et absorbe  200 à 300 mètres cube d’eau par an.

Lors de cette opération, un diagnostic a été fait pour détecter la présence éventuelle du chancre coloré, maladie spécifique aux platanes répandue en Europe depuis la 2ème Guerre Mondiale. Toutes les précautions ont été prises afin d’éviter toute contamination le cas échéant : les coupes ont été cicatrisées, tous les arbres ont été sondés par la protection de végétaux pour savoir s’ils étaient viables.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a donc pris toutes les mesures prophylactiques obligatoires. Entre chaque coupe d’arbres, les tronçonneuses ont été désinfectées ainsi que les pelles entre chaque arbres.

Une fois que les racines ont été emmaillotées, elles ont été coupées proprement avec une scie. Ensuite, elles ont été transportées dans un grand camion vers les ateliers municipaux.

Une tranchée de deux mètres de large sur un mètre de profond avait été préparée, composée d’un ensemble de sable, de terre et de terreau. Les arbres ont été déposés au fond de cette tranchée en respectant la même orientation géographique qu’aux Allées Niel. De la mycorhize a été ajoutée pour favoriser leur enracinement. Un réseau d’arrosage goutte à goutte a été installé par la suite pour les arroser abondamment de façon à bien tasser la terre au niveau des racines.

L’opération s’étant bien passée, douze platanes sur vingt-deux ont été mis en jauge.

Dix-huit mois de mise en jauge

Pendant dix-huit mois, ces arbres vont rester en jauge, ils vont être surveillés et ébourgeonnés. Durant l’été, des engrais foliaires vont être projetés, ils vont également être brumisés pour optimiser leur confort.

Dans dix-huit mois aura lieu un second reportage pour la nouvelle destination de ces platanes. Si nous avons suffisamment de volume de terre, deux des platanes seront plantés de nouveau aux allées Niels et les autres seront replantés ailleurs dans la commune.

 

 

_____

Articles de La Dépêche et Mairie Muret :
Le 10 Janvier 2017 : Cliquez ici

Le 24 janvier 2017 : Cliquez ici

Sauvegarder et transplanter des platanes adultes : Une gageure relevée par Mayet Parcs et Jardins

Categories: Tags:

Articles parus : La Dépêche et Mairie Muret

Le 10 Janvier 2017 : Cliquez ici

Le 24 janvier 2017 : Cliquez ici

Sauvegarder et transplanter des platanes adultes : Une gageure relevée par Mayet Parcs et Jardins

Categories: Tags:
08/03/2017

Douze platanes sur vingt-deux mis en jauge pour dix-huit mois dans une tranchée aux Ateliers Municipaux

A l’occasion du chantier urbain de rénovation des Allées Niels à Muret (création d’un parking) la chaussée et l’ensemble des aménagements existants ont dû être démolis y compris un ensemble de 22 platanes centenaires.

Une demande a été faite à la Mairie de Muret par le Comité de Sauvegarde des Platanes de mettre en jauge plusieurs de ces platanes.

 

Sauver certains platanes plutôt que de les détruire

Didier MAYET de l’entreprise Mayet Parcs et Jardins a été missionné par la Mairie de Muret afin de préserver et transplanter ces platanes. Il s’est rapproché de pépinières espagnoles qui ont l’habitude de réaliser ce type de transplantations avec succès.

Le taux de réussite de la transplantation des platanes est assez remarquable pourvu que l’on  respecte la méthodologie.

 

Une méthodologie précise à respecter

Les travaux devant être terminés très vite, tout à été fait en une seule fois.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a réalisé une tranchée à un mètre du tronc, la motte a ensuite été attachée et très peu de racines ont été coupées. Une bâche a été mise autour de la motte et celles-ci ont été grillagées puis serrées convenablement.

Auparavant, la partie aérienne (les branches) a été coupée de façon à égaliser son volume avec la partie souterraine (les racines). Il faut savoir qu’un arbre de ce type pèse entre 6 à 8 tonnes et absorbe  200 à 300 mètres cube d’eau par an.

Lors de cette opération, un diagnostic a été fait pour détecter la présence éventuelle du chancre coloré, maladie spécifique aux platanes répandue en Europe depuis la 2ème Guerre Mondiale. Toutes les précautions ont été prises afin d’éviter toute contamination le cas échéant : les coupes ont été cicatrisées, tous les arbres ont été sondés par la protection de végétaux pour savoir s’ils étaient viables.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a donc pris toutes les mesures prophylactiques obligatoires. Entre chaque coupe d’arbres, les tronçonneuses ont été désinfectées ainsi que les pelles entre chaque arbres.

Une fois que les racines ont été emmaillotées, elles ont été coupées proprement avec une scie. Ensuite, elles ont été transportées dans un grand camion vers les ateliers municipaux.

Une tranchée de deux mètres de large sur un mètre de profond avait été préparée, composée d’un ensemble de sable, de terre et de terreau. Les arbres ont été déposés au fond de cette tranchée en respectant la même orientation géographique qu’aux Allées Niel. De la mycorhize a été ajoutée pour favoriser leur enracinement. Un réseau d’arrosage goutte à goutte a été installé par la suite pour les arroser abondamment de façon à bien tasser la terre au niveau des racines.

L’opération s’étant bien passée, douze platanes sur vingt-deux ont été mis en jauge.

 

Dix-huit mois de mise en jauge

Pendant dix-huit mois, ces arbres vont rester en jauge, ils vont être surveillés et ébourgeonnés. Durant l’été, des engrais foliaires vont être projetés, ils vont également être brumisés pour optimiser leur confort.
Dans dix-huit mois aura lieu un second reportage pour la nouvelle destination de ces platanes. Si nous avons suffisamment de volume de terre, deux des platanes seront plantés de nouveau aux allées Niels et les autres seront replantés ailleurs dans la commune.

 

Platanes en cours de transplantation ou de coupe

Platanes préparés pour la transplantation

12 platanes ont pris place au centre technique municipal
pour attendre en jauge leur transplantation au printemps 2018

_____

Articles parus : La Dépêche et Mairie Muret

Le 10 Janvier 2017 : Cliquez ici

Le 24 janvier 2017 : Cliquez ici

 

Les platanes du canal du Midi menacés !

Categories: Tags:
21/06/2015
Platanes Canal du Midi

« La disparition des platanes du Canal du Midi est programmée »

Le Canal du Midi, Patrimoine Mondial de l’Humanité

Reliant la Garonne à la Mer Méditerranée, et long de plus de 240 kilomètres, le Canal du Midi est bordé par plus de 40 000 platanes et offre une bouffée d’oxygène parfaite pour les promenades des beaux jours. Mais saviez-vous que plus de 8 000 platanes ont déjà du être abattus à cause d’une maladie déclarée en 2006 et en progression constante ? Loin d’être éradiquée, cette maladie, le « Chancre Coloré », menace aujourd’hui l’ensemble des platanes qui bordent notre beau canal.

Classé Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco le 7 décembre 1996, c’est tout un pan de notre patrimoine régional qui est aujourd’hui fragilisé par cette maladie.

Le « Chancre Coloré » : aux origines d’une maladie importée en France

La maladie dite « du chancre coloré du platane » provient d’un champignon, nommé Ceratocystis Fimbriata f. sp. Platani. L’épidémie serait apparue pour la première fois en France avec l’import de caisses de munitions américaines fabriquées en bois de platane et entreposées à Toulon lors de la Seconde Guerre Mondiale. Elle s’est rapidement propagée à Sète, puis dans tout le Languedoc-Roussillon, avant de s’attaquer aux platanes qui bordent le Canal du Midi à partir de 1996. Il s’agit d’un champignon particulièrement agressif, qui se développe même sur les platanes en bonne santé. Les dégâts sur les arbres infectés sont progressifs :

  • Chute des feuilles d’une branche,
  • Déssèchement rapide des rameaux, puis de la branche entière,
  • Réduction du feuillage de l’arbre et apparition d’une lésion bleue violacée,
  • Propagation de la lésion jusqu’au faîte du platane et mort de l’arbre en trois ou quatre ans après la contamination.

Cette maladie, directement importée des Etats-Unis, n’existait pas en France avant 1945. Elle se transmet d’un arbre à l’autre, notamment par contact avec des outils infectés par le chancre, lors de l’élagage ou de travaux de terrassement par exemple. Depuis son apparition, elle a détruit des dizaines de milliers d’arbres, et menace aujourd’hui le Canal du Midi, dont 80% des rives sont bordées de platanes.

 

Les processus de lutte contre la propagation de la maladie


La maladie du Chancre Coloré est incurable
, et a poussé de nombreuses préfectures à prendre des mesures drastiques pour limiter la propagation du champignon. Parmi les moyens de lutte dont nous disposons, le plus sûrreste la stérilisation permanente de tout matériel de taille, d’élagage ou de terrassement (pelles mécaniques, tronçonneuses…) avant et après avoir travaillé sur un platane ou près d’un platane. Le contact avec les outils infectés par le chancre étant le meilleur vecteur de propagation pour cette maladie, la stérilisation du matériel permet de juguler la maladie. Mais ce n’est pas une mesure suffisante, le champignon se propageant également au contact de l’eau…

Le Canal du Midi est donc un milieu naturel qui va évoluer. Son paysage va changer dans les années à venir.

Un programme de replantation est prévu par l’Office National des Forêts (ONF), en collaboration avec les Voies Naviguables de France, administrateur du Canal du Midi pour le compte de l’Etat (VNF). Ce vaste programme propose de restaurer les plantations en variant les essences (c’est-à-dire en mêlant différentes variétés d’arbres) pour développer la diversité végétale du Canal du Midi tout en limitant les risques de futures catastrophes sanitaires semblables à celle que nous vivons avec le Chancre Coloré.

L’autre processus de lutte contre la propagation du Chancre Coloré est peut-être plus radicale : il s’agit d’arracher l’ensemble des tronçons d’arbres abîmés, selon un protocole complexe et relié aux arrêtés préfectoraux, région par région. Les arbres contaminés et ainsi arrachés sont incinérés sur place, et, à l’endroit où ils sont brûlés, le sol est neutralisé pendant dix à quinze ans… C’est ce protocole qui a été suivi dans deux foyers de maladie de notre région : à Muret (sur la route du Lherm), et à Tournefeuille, où les platanes malades ont été supprimés.

Si vous souhaitez obtenir davantage d’informations concernant le Chancre Coloré et les processus de lutte contre la propagation de la maladie, vous pouvez vous rapprocher de Mr David CHEVET, à l’Office National des Forêts.

L’expertise Mayet Parcs et Jardins

Grâce à une formation suivie auprès de la FREDEC (Fédération Régionale de Défense contre les Organismes Nuisibles), notre personnel est spécialement formé à la détection de la maladie des platanes (ou chancre coloré) et aux méthodes de lutte contre la propagation de la maladie. Nous intervenons à vos côtés en qualité d’experts, et nous mettons à votre service notre expérience, notre savoir-faire et notre engagement pour protéger vos espaces verts durablement.

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. Plus d’informations

Le site www.mayet-parcs-jardins.fr contient un certain nombre de liens hypertextes vers d’autres sites, mis en place avec l’autorisation de MAYET PARCS ET JARDINS. Cependant, MAYET PARCS ET JARDINS n’a pas la possibilité de vérifier le contenu des sites ainsi visités, et n’assumera en conséquence aucune responsabilité de ce fait.

La navigation sur le site www.mayet-parcs-jardins.fr est susceptible de provoquer l’installation de cookie(s) sur l’ordinateur de l’utilisateur. Un cookie est un fichier de petite taille, qui ne permet pas l’identification de l’utilisateur, mais qui enregistre des informations relatives à la navigation d’un ordinateur sur un site. Les données ainsi obtenues visent à faciliter la navigation ultérieure sur le site, et ont également vocation à permettre diverses mesures de fréquentation.

Le refus d’installation d’un cookie peut entraîner l’impossibilité d’accéder à certains services. L’utilisateur peut toutefois configurer son ordinateur de la manière suivante, pour refuser l’installation des cookies :

Sous Internet Explorer : onglet outil (pictogramme en forme de rouage en haut a droite) / options internet. Cliquez sur Confidentialité et choisissez Bloquer tous les cookies. Validez sur Ok.

Sous Firefox : en haut de la fenêtre du navigateur, cliquez sur le bouton Firefox, puis aller dans l'onglet Options. Cliquer sur l'onglet Vie privée. Paramétrez les Règles de conservation sur : utiliser les paramètres personnalisés pour l'historique. Enfin décochez-la pour désactiver les cookies.

Sous Safari : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par un rouage). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section "Confidentialité", cliquez sur Paramètres de contenu. Dans la section "Cookies", vous pouvez bloquer les cookies.

Sous Chrome : Cliquez en haut à droite du navigateur sur le pictogramme de menu (symbolisé par trois lignes horizontales). Sélectionnez Paramètres. Cliquez sur Afficher les paramètres avancés. Dans la section "Confidentialité", cliquez sur préférences. Dans l'onglet "Confidentialité", vous pouvez bloquer les cookies.

Fermer