Douze platanes sur vingt-deux mis en jauge pour dix-huit mois dans une tranchée aux Ateliers Municipaux

A l’occasion du chantier urbain de rénovation des Allées Niels à Muret (création d’un parking) la chaussée et l’ensemble des aménagements existants ont dû être démolis y compris un ensemble de 22 platanes centenaires.

Une demande a été faite à la Mairie de Muret par le Comité de Sauvegarde des Platanes de mettre en jauge plusieurs de ces platanes.

 

Sauver certains platanes plutôt que de les détruire

Didier MAYET de l’entreprise Mayet Parcs et Jardins a été missionné par la Mairie de Muret afin de préserver et transplanter ces platanes. Il s’est rapproché de pépinières espagnoles qui ont l’habitude de réaliser ce type de transplantations avec succès.

Le taux de réussite de la transplantation des platanes est assez remarquable pourvu que l’on  respecte la méthodologie.

 

Une méthodologie précise à respecter

Les travaux devant être terminés très vite, tout à été fait en une seule fois.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a réalisé une tranchée à un mètre du tronc, la motte a ensuite été attachée et très peu de racines ont été coupées. Une bâche a été mise autour de la motte et celles-ci ont été grillagées puis serrées convenablement.

Auparavant, la partie aérienne (les branches) a été coupée de façon à égaliser son volume avec la partie souterraine (les racines). Il faut savoir qu’un arbre de ce type pèse entre 6 à 8 tonnes et absorbe  200 à 300 mètres cube d’eau par an.

Lors de cette opération, un diagnostic a été fait pour détecter la présence éventuelle du chancre coloré, maladie spécifique aux platanes répandue en Europe depuis la 2ème Guerre Mondiale. Toutes les précautions ont été prises afin d’éviter toute contamination le cas échéant : les coupes ont été cicatrisées, tous les arbres ont été sondés par la protection de végétaux pour savoir s’ils étaient viables.

L’équipe de Mayet Parcs et Jardins a donc pris toutes les mesures prophylactiques obligatoires. Entre chaque coupe d’arbres, les tronçonneuses ont été désinfectées ainsi que les pelles entre chaque arbres.

Une fois que les racines ont été emmaillotées, elles ont été coupées proprement avec une scie. Ensuite, elles ont été transportées dans un grand camion vers les ateliers municipaux.

Une tranchée de deux mètres de large sur un mètre de profond avait été préparée, composée d’un ensemble de sable, de terre et de terreau. Les arbres ont été déposés au fond de cette tranchée en respectant la même orientation géographique qu’aux Allées Niel. De la mycorhize a été ajoutée pour favoriser leur enracinement. Un réseau d’arrosage goutte à goutte a été installé par la suite pour les arroser abondamment de façon à bien tasser la terre au niveau des racines.

L’opération s’étant bien passée, douze platanes sur vingt-deux ont été mis en jauge.

 

Dix-huit mois de mise en jauge

Pendant dix-huit mois, ces arbres vont rester en jauge, ils vont être surveillés et ébourgeonnés. Durant l’été, des engrais foliaires vont être projetés, ils vont également être brumisés pour optimiser leur confort.
Dans dix-huit mois aura lieu un second reportage pour la nouvelle destination de ces platanes. Si nous avons suffisamment de volume de terre, deux des platanes seront plantés de nouveau aux allées Niels et les autres seront replantés ailleurs dans la commune.

 

Platanes en cours de transplantation ou de coupe

Platanes préparés pour la transplantation

12 platanes ont pris place au centre technique municipal
pour attendre en jauge leur transplantation au printemps 2018

_____

Articles parus : La Dépêche et Mairie Muret

Le 10 Janvier 2017 : Cliquez ici

Le 24 janvier 2017 : Cliquez ici